X
JPO - 27/04
PPA Business School vous invite à sa journée portes ouvertes !
En savoir plus
Restons en contact
PPA Business School répond à toutes vos questions
Être recontacté
Brochure PPA
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge

E-santé : un secteur en pleine expansion

Actualité publiée le 23 June 2023

Les dispositifs de e-santé ne font que se développer avec l’objectif de promouvoir la « médecine des 5P ». Véritable renfort de l’insertion sociale, de l’autonomie des patients, de l’optimisation de leur soin et solution de régulation du système médico-social, comment définir le marché de la e-santé et quels sont ses leviers de développement ? 

 

 Crédit photo : Pixabay

Le secteur de la e-santé : définition mondiale 

 

L’OMS définit le marché de la e-santé comme le regroupement des services numériques qui sont au service du bien-être des personnes. Cette définition englobe aussi l’utilisation des outils de production, de partage et de gestion des informations numérisées en vue d’optimiser les pratiques médicales et médico-sociales. 

 

Sont donc intégrées au marché de la e-santé les applications bien-être et de suivi des indicateurs corporels au même titre que la télémédecine (définie au sens du décret du 19 octobre 2020). Il en va de même des systèmes numériques et des architectures de gestion des données des acteurs sanitaires ou même ambulatoires. 

 

Plus concrètement, le marché de la e-santé concerne : 

 

– Les systèmes d’informations numérisées des hôpitaux, des cliniques, etc. 

– Les services de télésanté : santé en ligne, téléconsultation, réseaux sociaux spécialisés et même les seriousgames. 

– La robotique médicale, comme les programmes d’entraînement numériques de chirurgie. 

– Les objets connectés et les capteurs intelligents permettant le suivi des performances corporelles ou l’analyse de l’état de santé des personnes. 

 

L’objectif du déploiement de la e-santé est d’optimiser, de fluidifier et de coordonner les parcours médicaux. Les dispositifs doivent permettre de décloisonner les filières sanitaires et médico-sociales en communiquant mieux via des échanges dématérialisés. La promotion de la médecine des 5P passe également par le recours à la e-santé : une médecine prédictive, préventive, personnalisée, participative et pertinente. 

 

Quels sont les avantages de la e-santé  ? 

 

Les récents événements pandémiques ont mis en exergue les avantages importants de la e-santé pour les populations actuelles. Déjà très utilisée par les personnes privées, la e-santé obtient plus de 86 % d’utilisateurs satisfaits en France. Elle offre d’intervenir dans : 

 

– La prévention. Pour les patients, les services de e-santé permettent d’apporter des solutions d’amélioration de l’hygiène de vie en général (activité physique, régime alimentaire, sevrage tabagique ou même suivi des vaccinations). Ces suivis préventifs supposent une collecte assidue et individuelle des données et l’implication des populations. Quant aux professionnels, le secteur de la e-santé revêt un intérêt préventif de premier ordre. Ces applications connectées alimentent des plateformes d’information, d’éducation et de pratique plus viables. 

 

– La consultation. Pour les patients, l’accès aux téléservices de e-santé représente un gain de temps ainsi que la sécurité d’obtenir des conseils des professionnels rapidement. L’Assurance Maladie prend d’ailleurs en charge les consultations en ligne. Excellente solution de triage, la téléconsultation offre de diminuer les risques de contagion et résout des problèmes de mobilité et d’accès géographique aux soins. La visioconférence est par ailleurs une modalité d’exercice qui offre aux professionnels de mieux gérer l’historique des dossiers patients et de répondre aux demandes des particuliers isolés. 

 

– Le diagnostic. Grâce aux services de e-santé, les pratiquants peuvent proposer des diagnostics optimisés et basés sur l’analyse de l’IA. Quant aux patients, ils accèdent à des prescriptions dont le risque d’erreur est considérablement amoindri et bénéficient de systèmes informatiques déployés à l’échelle nationale : utilisation des cartes vitales, dossiers pharmaceutiques, traçabilité des médicaments, etc. 

 

– La prise en charge via les systèmes de e-santé est bien plus personnalisée et viable. Les professionnels exploitent et se partagent mieux les informations contenues ans les dossiers médicaux numérisés des patients. 

 

– Le suivi des patients via les applications de e-santé est bien plus performant en raison de l’accessibilité constate aux services numériques et à leur aspect ludique. Les personnes atteintes de diabète sont déjà équipées de systèmes comme les SMS d’urgence ou d’actes ponctuels de télésurveillance qui permettent une intervention plus rapide et efficace. Le suivi des professionnels est donc plus rapproché et mieux organisé. 

 

Le marché de la e-santé au niveau international 

 

C’est au niveau mondial que le marché de la e-santé peut encore se développer. En effet, il existe des disparités très importantes dans l’utilisation, l’accessibilité et même l’existence des applications de santé de par le monde. Les États-Unis bénéficient dans ce contexte d’un excellent dispositif en raison d’une population importante dont la culture est déjà fortement axée vers l’utilisation du numérique. Il en va de même de la Chine, qui s’appuie sur un territoire large et d’un langage uniformisé. 

 

Dans ce contexte, l’Europe souffre de ne pas avoir de marché unique. Chaque pays membre possède son propre système (intrinsèquement lié à son régime social), ce qui ne permet pas encore d’instaurer des dynamiques à l’échelle de l’Union. 

 

 

Le marché de la e-santé : une croissance ininterrompue 

 

Les spécialistes considèrent que le marché de la e-santé devrait voir son chiffre d’affaires augmenter de 60 % entre 2021 et 2025 (année où il atteindrait 78 milliards d’euros). Au sein de ce marché, la pharmacie en ligne et les téléconsultations représentent les 3/4 des revenus. Actuellement, à l’horizon 2023, le marché de la e-santé représente déjà près de 234,5 milliards de dollars annuels. 

 

Néanmoins, ce sont les applications et les services numériques de-santé qui connaîtront la plus forte croissance financière. À l’avenir, la tendance de la e-santé s’oriente vers le recours aux dispositifs numériques de pointe : IA pour l’analyse et le triage des données, le cloud computing pour l’accessibilité des informations et l’IoT pour la collecte et les échanges avec les usagers. 

 

Les données de santé seront alors, et pour la première fois de l’histoire, collectées en vie réelle et non lors d’essais cliniques ou d’examens. Les professionnels s’attendent donc à un volume de datas multiplié par 10 d’ici à quelques années, ce qui engendrera des besoins plus importants en cybersécurité et des questionnements éthiques. Il faudra également développer et promouvoir des supports aptes à acquérir l’adhésion du public : application, montres connectées, systèmes de collecte des données ludiques et performantes, etc. 

 

S’emparer du marché de la e-santé passe souvent par la création d’une startup. En Europe, on note une progression de la création de ses structures de plus de 300 % en moins de 10 ans. Pour parvenir à créer une entreprise dans la e-santé, il est important de suivre des études spécialisées en Commerce, Management et Business. Avec PPA Business School, les étudiants sont accompagnés afin d’anticiper les prochaines mutations du marché de la e-santé. 

 

La e-santé représente des enjeux colossaux pour les usagers, les professionnels et les experts du secteur financier.

VOIR TOUS LES CAMPUS NOUS CONTACTER

Établissement d'Enseignement Supérieur Privé Technique
Dernière mise à jour : Juillet 2023

200