X
Samedi 5 décembre
PPA Business School vous invite à ses Portes Ouvertes Digitales
Je m'inscris
Restons en contact
PPA Business School répond à toutes vos questions
Être recontacté

Le monde de l’édition française : entre présent et avenir

Actualité publiée le 14 juin 2020

Nos étudiants de mastère en spécialisation Culture ont pu partager un moment d’échange avec Marie Venditelli, Responsable éditoriale, conceptrice graphique, rédactrice presse et Sylvie Panthou CEO SP Talents Office et Consultante en Marketing du Luxe. L’occasion pour eux de découvrir le monde de l’édition et les métiers qui y sont associés.

 

Une maison d’édition est une entreprise comme une autre, avec ses contraintes matérielles, ses dépenses, ses investissements … Mais elle se distingue des autres par le fait que ce qu’elle « fabrique » est vraiment un objet « à part ».

Faire un livre, ça ne ressemble à rien d’autre.

Sa conception naît de la rencontre entre plusieurs personnes, venues souvent d’horizons et de milieux différents, avec des modes de pensée qui leur sont propres, évoluant dans des domaines très divers… Bref, une foule de différences, voire de divergences qui vont se rencontrer, se retrouver et avancer ensemble pour créer un ouvrage.

L’objectif est de sortir un livre qui plaira à l’éditeur, qui comblera son auteur et qui rencontrera son public.

Il existe une multitude de métiers : Directeur éditorial, directeur littéraire, Responsable éditorial, l’éditeur … Puis il existe également des métiers qui sont directement reliés à la chaine graphique à savoir : le service fabrication, le service marketing-communication, les commerciaux et le service des droits étrangers.

Le monde de l’édition en quelques chiffres :

68 199

C’est le nombre de livres (nouveautés et nouvelles éditions) publiés en 2017 en France, selon les données Livres Hebdo/Electre.com.

354 millions

C’est le nombre d’exemplaire vendus en 2018, pour un chiffre d’affaires de 3,94 milliards €.

+ 2 %

C’est la croissance de la bande dessinée en 2017, dopée par la parution du dernier Astérix en octobre : il s’agit du seul domaine du livre à progresser fortement, selon Livres Hebdo.

116 euros

Il s’agit des dépenses moyennes des acheteurs par an en 2017 (livres, papier ou numériques)

4 455

C’est le nombre d’éditeurs qui ont publié au moins un titre en 2017, selon Livres Hebdo, le premier étant L’Harmattan

1,59 million

C’est le nombre d’exemplaires écoulés du dernier album des Aventures d’Astérix le Gaulois

299 700

Ce sont les ventes du Goncourt 2017, L’ordre du jour, d’Éric Vuillard (Actes Sud, « Un endroit où aller »).

Quelles perspectives pour l’avenir ?

Les livres papier sont toujours vendus en gros volume et il y aura toujours des amateurs de lecture qui préfèreront la version papier. En revanche, on constate que l’édition a pris un virage numérique en proposant des livres disponibles sur tablette. Ils sont faciles d’accès et l’offre est très vaste. Les prochaines années seront déterminantes les acteurs de l’édition.

 

200